Programme Social, Emploi et Commerce

Logement : Permettre à tout habitant de Saint-Denis d’avoir un logement décent, y compris les personnes très défavorisées, sans emploi. Pour cela, l’idée serait de rénover des habitations et de leur laisser à disposition gracieuse le temps qu’ils puissent trouver un emploi et se prendre en charge. Il y aura également la possibilité pour ces personnes logées de rendre des services et de se prendre en charge par le système Bevol, que nous souhaitons développer et qui permettra de couvrir une certaine part des besoins par un ensemble de points en fonction des services rendus. Ces points pourront ensuite être utilisés pour faire leurs courses dans les magasins partenaires etc. Mettre en place des outils et des programmes permettant de mieux suivre et de guider l'action foncière pour la création de logements sociaux.


Anticiper la création de logements en mobilisant le tableau de bord des gisements fonciers.


Développer l’accès aux aides à la propriété, pour les habitations neuves comme anciennes


Mobiliser tous les leviers pour produire des logements en accession aidée dans le neuf.

Elaborer une charte sur les conditions de vente de logements locatifs sociaux à SAINT DENIS en concertation avec les bailleurs .


Miser sur l’innovation et l’expérimentation pour proposer des offres d’habitat combinant qualité, attractivité et accessibilité financière en fonction des besoins des habitants.


Poursuivre les interventions sur le parc de logements existant (social et privé) pour les maintenir et les améliorer


Dans les projets de renouvellement urbain, étudier en profondeur la question de l’attractivité des quartiers


Volet parc privé: lutter contre l’habitat indigne et la précarité énergétique

Reconduire et intensifier le Programme d'Intérêt Général "Habitat indigne et précarité énergétique » en faveur de l'accompagnement des ménages modestes

Développer les outils et dispositifs de sensibilisation des ménages aux enjeux énergétiques


Expérimenter l'auto-réhabilitation accompagnée dans le parc privé


Favoriser la remise sur le marché de logements vacants dans le parc privé. Définir et mettre en place un programme opérationnel spécifique sur les logements vacants

de la ville en concertation avec les bailleurs


Mise à jour et suivi de la liste de demandeurs de logements ; Faire un bilan sur tous les anciens dossiers et les demandes d’échange


Répondre aux besoins d’aménagements spécifiques de certains publics


Répertorier les logements libres et insalubres pour les rénover et les mettre à disposition les travaux seront financés par les fonds de l’UE par exemple


Favoriser l’accès au logement des jeunes actifs et étudiants dionysien

Action n°1 : créer un poste de chargé de mission "production de logements"

Action n°2: signer des contrats d'objectifs avec les bailleurs sociaux

Action n°3 : coordonner les dispositifs d'information et d'accompagnement des ménages en difficultés

Action n°4 : priorité aux habitants de Saint Denis pour l’attribution de logements sociaux

Et accession social à la propriété

Prendre en charge les sans-abris.

Exiger de l’Etat et de l’union européenne des financements afin de rénover ou construire des habitations pour ces personnes défavorisées.

Aides sociales : Remplacer l’éclairage public par des LED et verser les économies qui en découleront sous forme d’aides sociales, par exemple un Minimum Social Garanti

Emploi:

Contribuer efficacement à l’obtention d’un emploi pour les habitants de Saint-Denis fait partie de nos priorités. Nous souhaitons pour cela améliorer la qualité du suivi et de l'aide des demandeurs d'emploi mais aussi contribuer à la valorisation des expériences sur les CV via le système Bevol. Récupérer les taxes des entreprises installées à Saint-Denis afin d’aider à la création d’emplois.


Commerce:

L'idée est générale est de favoriser une diversification des commerces, avec des produits locaux, propices à valoriser la ville, à améliorer le bien-être, la culture et tous services utiles à la population. Nous ne souhaitons pas racheter les commerces pour permettre cela, nous ne souhaitons pas utiliser la préemption car nous estimons qu'il est important que les habitants puissent être propriétaires, avoir une stabilité de leur emploi et locaux. Nous avons donc pensé à encourager l'installation de ces commerces variés et utiles grâce à des primes et à la diffusion de leur connaissance, si besoin est en favorisant aussi la formation. N'oublions pas que tout doit d'abord faire l'objet d'études sérieuses de marché et que le commerce est régi selon la loi de l'offre et de la demande.


Autres idées:

Favoriser l’implantation des herboristeries et autres métiers disparus et bénéfiques pour la société tels que les fromagers, maraîchers, poissonniers, qui jadis, faisaient la fierté de Saint-Denis. En effet, le sol dionysien est un sol particulièrement fertile et il est regrettable que de nos jours il ne soit plus guère exploité. Jadis, Saint-Denis était une véritable pépite, terre de maraîchers qui de surcroît fournissait boues et gadoues en guise d’engrais à diverses communes. Certains anciens se souviennent encore du wagon de gadoues acheminé chaque semaine de Saint-Denis à Aubervilliers. C’est que, dès le XIVe siècle, la plaine des Vertus était célèbre pour ses cultures légumières. Le mot « vertu » désignait alors les gros légumes qui se développaient en plein champs grâce à de l’engrais urbain. Par exemple, il y avait les oignons, les choux verts, les salsifis etc.

Ces engrais provenant des boues et gadoues étaient principalement constitués de boue bien sûr, mais aussi d’ordures ménagères, de matières fécales des fosses dites « d’aisance » et de résidus végétaux. Bref, rien de tel pour faire pousser les légumes de façon 100% bio ! Point de pesticides et autres produits chimiques qui sont devenus un des fléaux de notre époque moderne.

Hélas ! Le déclin des maraîchers débute légèrement à partir de l’entre-deux-guerres. Selon les statistiques, en vers les années 30, on compte exactement 20 maraîchers à Saint-Denis. Puis le déclin s’accentue de façon dramatique à la sortie de la seconde guerre mondiale en raison des opérations d’aménagements urbains, notamment dans les années 60. Donc il est vraiment urgent de relancer ces activités.


Posts récents

Voir tout

Programme Santé

Rappelons que le préambule de la Constitution de l’OMS de 1946, toujours en vigueur, considère la santé comme étant « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulem

Programme Education/Jeunesse

I. Programme général de L’Etoile, indépendamment des élections municipales, est le suivant : Priorité à l’enseignement de la langue française (lue, écrite, parlée) dans les écoles ainsi qu’au civisme

Pour nous contacter:

Pour nous contacter, merci de nous écrire à l'adresse mail suivante: 

partiletoile@yahoo.com

© 2023 by Kathy Schulders. Proudly created with Wix.com  

  • Grey Twitter Icon